On peut aborder le sujet de manière plus large : dans quelles conditions le mineur peut-il partir en voyage seul ? Alors oui, il peut tailler la route seul comme un grand du moment que certaines règles sont respectées. Les règles en question sont principales celles qui sont posées par les campings. Si certains établissements n’acceptent pas de mineur seul, d’autres y consentent du moment que l’intéressé présente une autorisation expresse de ses parents.

Quand dit la loi sur le sujet ?

La question du mineur qui part en voyage seul a beau être d’importance, le législateur ne s’est pas, jusqu’à présent, prononcé de manière claire là-dessus. Bien entendu, ça ne veut pas dire que le jeune voyageur peut aller où il veut sans contraintes. Les restrictions existent, mais elles viennent essentiellement des lieux de vacances. Un certain nombre de campings acceptent les mineurs qui viennent seuls. Ils jugent cependant de bons sens que ces derniers présentent une autorisation écrite et dûment signée par leurs parents. Les établissements ne font ainsi qu’appliquer une longue tradition qui s’applique au demeurant à bien d’autres domaines, comme par exemple le travail des mineurs ou le droit à l’image des enfants

Qu’en est-il de la pratique dans les campings ?

Les principales contraintes pour un mineur qui souhaite faire une escapade au grand air seul sont donc liées à ses parents et à la politique du camping où il souhaite séjourner. Le voyageur téméraire devra commencer par convaincre ses parents de l’opportunité de son séjour, du fait qu’il est conscient des risques et des précautions à prendre ou encore de la qualité des prestations du lieu de vacances où il compte se rendre. Si les parents y consentent, il ne lui reste plus qu’à chercher, dans la destination de son choix, parmi les campings qui acceptent les voyageurs mineurs seuls.

Le mineur peut faire du camping seul mais sous certaines conditions

Quand les parents et le camping disent oui au mineur est une condition sine qua non pour la réalisation de cette belle escapade qui fait sans doute rêver. Mais une fois sur place, le jeune campeur doit être capable de se comporter en adulte parce qu’il y a des règles dont il doit prendre connaissance. Parmi ces règles figurent par exemple l’interdiction des nuisances sonores ou celle de la consommation (excessive) d’alcool. Il doit par ailleurs donner au personnel du camping le contact d’un représentant légal. Si le mineur peut rester seul dans le domaine jusqu’à son départ, la plupart des établissements exigent que les parents soient présents le premier jour.